Mot du Président du Conseil d’Administration

" L'excellente performance 2017 du Groupe vient définitivement valider notre stratégie de construction d’une banque universelle de premier plan avec une présence forte dans douze pays d’Afrique, ouvrant ainsi la voie à de nouveaux horizons de développement pour le réseau Orabank. "

Vincent LE GUENNOU, Président du Conseil d’Administration du Groupe Orabank Tweet

Au regard des résultats 2017 d’Oragroup, comment évaluez-vous la mise en œuvre de la stratégie triennale 2016-2018 « Consolidation et efficience » ?

Orabank poursuit la consolidation de sa croissance, accentue la cohérence de Groupe et densifie une stratégie globale d’entreprise qui repose sur des valeurs fortes déclinées dans les modes de gouvernance et de gestion. Les excellents résultats 2017 viennent définitivement valider notre stratégie de construction d’une banque universelle de premier plan avec une présence forte dans douze pays d’Afrique, ouvrant ainsi la voie à de nouveaux horizons de développement pour le réseau Orabank. À travers Oragroup, nous sommes fiers de contribuer au financement de l’économie réelle, avec un accent particulier sur les PME, un segment qui représente un extraordinaire potentiel de croissance en Afrique.

L'engagement responsable renforce-t-il le modèle de croissance ?

Le Groupe Orabank développe son positionnement de proximité et d’engagement et met son expertise et sa solidité au profit de ses clients, des populations et donc de l’économie de nos pays. Nous pensons qu’avoir un impact positif sur le développement est complémentaire à la rentabilité et nous cherchons notamment à soutenir les entreprises qui sont les prochains champions et qui façonnent l’avenir de l’Afrique. 

Quel regard portez-vous sur votre engagement auprès d’Oragroup ?

Depuis notre entrée au capital en 2008 et la naissance d’Oragroup, le Groupe a progressivement acquis une taille de banque panafricaine universelle. En ma qualité de Président du Conseil d’Administration d’Oragroup et en même temps, co-CEO d’Emerging Capital Partners (ECP), actionnaire majoritaire du groupe bancaire, je suis particulièrement satisfait de cette trajectoire du Groupe Orabank qui valide notre stratégie d’investisseur long-terme.  Les levées de fonds réalisées confortent la position de plus en plus attractive et séduisante de l’Afrique pour les investisseurs internationaux à la recherche de nouvelles destinations parmi les pays émergents. 

Nous sommes beaucoup plus que des actionnaires, nous sommes des accélérateurs de croissance et des initiateurs de champions régionaux.

Ces bonnes méthodes sont autant de recettes pour atteindre l’objectif essentiel de l’africapitalisme : la création de valeur partagée. Le private equity peut jouer un rôle fondamental à la condition qu’il respecte plusieurs règles : solliciter les ressources locales, faire monter des talents africains, monter des plateformes régionales ou panafricaines, parier sur les secteurs intégrés au cœur des économies et servir les nouvelles classes de consommateurs. 

Notre volonté et notre ambition consistent aussi à contribuer fortement au développement d’un marché financier africain solide et capable de financer le développement des économies nationales et régionales. Avec Oragroup, nous y parvenons et souhaitons poursuivre dans cette voie.

 

Mot de la Directrice Générale

" Les résultats enregistrés confortent notre stratégie de développement reposant sur quatre axes :
la consolidation d’un groupe partageant une vision et des valeurs communes, la poursuite de notre croissance en maîtrisant nos charges, le contrôle du coût du risque et la mobilisation de ressources afin de conforter la solidité financière du Groupe Orabank. "

Binta TOURE NDOYE, Directrice Générale du Groupe Orabank​ Tweet

Quelles sont les caractéristiques des résultats 2017 du Groupe Orabank?

Nous avons poursuivi et consolidé nos initiatives de consolidation de nos activités et d’optimisation de notre réseau, avec à la clé des résultats en forte progression :

  • Total bilan de 1 794 milliards de FCFA

  • Produit Net Bancaire de 108 milliards de FCFA

  • Le coefficient d’exploitation s’établit à 70%

  • Résultat net de 21,97 milliards de FCFA

  • Le résultat net part du Groupe dépasse 17 milliards de FCFA

  • Les capitaux propres atteignent 107 milliards de FCFA

Il convient également de souligner l’obtention d’importantes lignes de financement : l’émission de billets de trésorerie d’un montant total de 35 milliards de francs CFA (53,3 millions d’euros) sur le marché financier régional de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), deux financements de 10 milliards de francs CFA chacun de la BOAD et 40 millions d’euros de la Société Islamique de Développement (SID). 2017 a également été marquée par la mise en service à Lomé d’une salle de marchés à vocation régionale et internationale, ce qui traduit la volonté forte du groupe de contribuer activement au développement du marché financier régional.

Quel est l'environnement économique et concurrentiel d'Orabank ?

L’essor du continent africain, la croissance du commerce intra-africain, l’émergence d’une classe moyenne et d’un tissu de PME, les besoins en infrastructures, les perspectives de consolidation de la reprise économique mondiale et la 

digitalisation de certains services financiers sont autant de facteurs qui nous positionnent comme un acteur majeur du développement du continent au profit de la population africaine. Le paysage bancaire régional est dominé par 28 groupes bancaires qui contrôlent au total 100 établissements et cumulent environ 87% de part de marché. L’arrivée constante de nouveaux acteurs accentue davantage la concurrence mais les parts de marché sont en croissance avec notamment une expansion des réseaux et une amélioration de la qualité de service pour mieux répondre aux exigences de proximité des clients. 

Quelles sont vos perspectives de développement ?

Les perspectives sont bonnes pour le Groupe et l’ensemble de ses filiales implantées dans 12 pays.  Notre stratégie de développement va être amplifiée sur ses 4 axes : la consolidation d’un groupe partageant une vision et des valeurs communes, la poursuite de notre croissance en maîtrisant nos charges, la maîtrise du coût du risque et la mobilisation de ressources dans le but de conforter la solidité financière du Groupe. Sur l’ensemble de ces sujets, la banque est incontestablement au rendez-vous. Le travail en équipe a été un élément clé pour consolider les acquis de notre groupe en termes de performances financières nécessaires pour asseoir son développement panafricain. Notre vision est de bâtir un groupe bancaire panafricain de premier plan qui participe au financement du développement durable d’une Afrique émergente. Nous souhaitons devenir un acteur de référence en faveur de l’inclusion économique et sociale, pour bien, et mieux vivre tous ensemble. Dans un esprit d’approche partenariale et de co-construction, nous souhaitons créer de la valeur pour l’entreprise et toutes ses parties prenantes.