Stratégie de croissance

" Notre groupe continue de consolider sa place dans le paysage bancaire ouest et central africain et la mise en place d’un dispositif de pilotage, de suivi et d’évaluation de notre plan stratégique représente un facteur clé de réussite. "

Cheikh Tidiane N'DIAYE, Directeur Général Adjoint Tweet
Les atouts d'Orabank​

Un positionnement dans le Top 10 des banques impose un alignement sur des normes élevées aux plans commercial, technologique, financier et de gestion du Capital Humain.

  • Groupe bancaire régional avec un actionnariat de référence

  • Présence géographique sur les zones CEMAC et UEMOA 

  • Groupe bancaire en croissance qui attire par son potentiel 

  • Vivier de compétences jeunes 

  • Engagement et motivation du personnel 

  • Bonne marque employeur 

  • Effort d’harmonisation des procédures et des politiques

  • Formations et outils en lien avec les normes internationales 

  • Qualité du service monétique 

  • Forte présence dans le segment des BTP 

  • Existence d’une cartographie des risques opérationnels 

  • Bonne connaissance des risques des pays.

Une gestion pour le long terme

Le groupe Orabank continue de consolider sa place dans le paysage bancaire ouest et central africain, tout en renforçant son organisation, actualisant ses procédures et améliorant encore la qualité de ses services bancaires. Nos principaux chiffres clés de croissance témoignent du bien-fondé de la stratégie de proximité, d’écoute, de disponibilité et de réactivité de nos entités vis-à-vis de leur clientèle. Les opportunités de croissance se feront à travers une diversification de nos offres de services et produits ainsi qu’une croissance organique sur certains pays qui présentent des potentiels. Les tendances vers la banque digitale offre des opportunités de croissance intéressantes. 

A tous les niveaux, nous avons défini des indicateurs de mesure de performance pour suivre l’atteinte de nos objectifs. Afin d’assurer une bonne prédictibilité de nos résultats, nous portons une grande attention au pilotage de la performance, afin que les résultats soient alignés avec les budgets par le fait d’une gestion prudente. 

  • Accroître de 50% les parts de marché et être dans chaque pays de présence  dans le groupe des 5 banques les plus performantes
  • Assurer une croissance du PNB significative
  • Avoir un coefficient d’exploitation inférieur à 60%.
 

Une ambition stratégique forte du Groupe Orabank

" Au-delà de l’alignement de nos marchés bancaires sur les meilleurs standards internationaux, l’adoption de nouvelles règles nous permet d’une part de renforcer la résilience de nos banques, par la qualité et la consistance de leurs fonds propres, et d’autre part, accroître leur capacité à accompagner les acteurs économiques par une meilleure appréciation de leur profil de risques. "

Amadou LY, Directeur Exécutif Tweet
Une ambition stratégique forte

Bâtir un groupe bancaire de premier plan qui participe au financement du développement durable d’une Afrique émergente.

Le Groupe Orabank projette d’être un acteur économique citoyen et responsable au cours des prochaines années dans l’optique de prendre une place importante dans la bancarisation et le financement des économies en Afrique subsaharienne. L’ambition stratégique d’Orabank est de bâtir un groupe rentable, efficient, où il fait bon travailler et avec un personnel motivé et bien formé, au service d’une clientèle pour laquelle nous nous efforçons de trouver des solutions innovantes, y compris celle à plus faibles revenus. Il s’agit de positionner Orabank comme une banque agile au cours des prochaines années. 

Le plan stratégique

Le groupe Orabank base sa stratégie sur quatre grands défis stratégiques :

  1. Bâtir un Groupe intégré, partageant une vision et des valeurs communes

  2. Investir dans une expansion forte tout en maîtrisant les charges 

  3. Renforcer la maîtrise des risques

  4. Mobiliser des ressources suffisantes à des coûts compétitifs et conforter la solidité financière du groupe.

Dans le cadre de la convergence vers les normes internationales, de nouvelles règles prudentielles ont été introduites à partir du 1er janvier 2018 dans la zone UMOA, avec une mise en œuvre progressive pour permettre un alignement total aux standards internationaux à l’horizon 2022. Le nouveau dispositif prudentiel, s’articule autour des trois piliers suivants :

  • Les exigences minimales en fonds propres, tenant compte des trois catégories de risque (risque de crédit, risque opérationnel et risque de marché).

  • Le processus de surveillance prudentielle renforcée

  • La mise en place d’une véritable discipline de marché.

En conformité avec les réformes réglementaires ​

Ce cadre prudentiel a introduit des innovations majeures, parmi lesquelles :

  • L’élargissement du champ d’application du dispositif prudentiel aux compagnies financières

  • L’introduction de nouveaux ratios de solvabilité 

  • L’introduction des coussins de fonds propres (coussin de conservation et coussin contracyclique)

  • L’encadrement des techniques d’atténuation du risque de crédit

  • L’exigence en fonds propres au titre des autres composantes du risque (risque opérationnel et risque de marché)

  • L’introduction du ratio de levier

  • L’encadrement du processus de surveillance prudentielle

  • L’exigence d’information à publier au marché

  • La réduction de la norme du ratio de division des risques

Le Groupe Orabank a pris les dispositions idoines pour assurer sa conformité par rapport aux réformes réglementaires à travers les initiatives suivantes :

  • La mise à niveau de son système d’information, à travers l’implémentation avec succès du Plan Comptable Bancaire révisé (PCB), entrée en vigueur le 1er janvier 2018 et la refonte du reporting prudentiel au 30 avril 2018 

  • La réorganisation de la Direction des Risques, avec le recrutement des Responsables en charge du risque opérationnel et du risque de marché 

  • L’entrée en vigueur des Manuels de Risques Opérationnels et Risque de Marché

  • Le renforcement de la capacité de tous les intervenants dont l’activité est impactée par la réforme à travers des actions de formation étendues du 2/10/17 au 5/1/18 sur l’ensemble des sites. En outre, une formation de haut niveau a été effectuée en novembre 2017 à l’intention de l’ensemble des administrateurs des filiales et du Groupe.