Chiffres clés financiers 2019

146 852

millions de FCFA

2019
2018
+16%

46 495

millions de FCFA

2019
2018
+32%

18 327

millions de FCFA

2019
2018
+47%

9 806

millions de FCFA

2019
2018
+23%

142

francs CFA

2019
2018
+24%

2 634 338

millions de FCFA

2019
2018
+22%

1 366 206

millions de FCFA

2019
2018
+13%

1 822 532

millions de FCFA

2019
2018
+25%

111 571

millions de FCFA

2019
2018
+3%
Amédée-0506-ok
« L’année 2019 a marqué un véritable tournant pour Oragroup, grâce notamment à son entrée à la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) à Lomé. Cette introduction en Bourse constitue à la fois l’aboutissement d’un travail effectué depuis 10 ans mais aussi et surtout une incitation à poursuivre dans la même voie. La confiance du marché a confirmé la solidité du modèle d’Oragroup et le potentiel de croissance du Groupe. »
Amédée NONFON
Directeur Administratif et Financier
Oragroup a tenu son assemblée générale ordinaire le lundi 29 juin 2020 à Lomé, en vue d’approuver les états financiers de la société au titre de l’exercice clos au 31 décembre 2019, publiés selon la norme internationale IFRS.
Oragroup affiche d’excellents résultats, avec un total bilan à 2 634,3 milliards de francs CFA, soit une progression de 22% par rapport à l’année précédente. Les dépôts de la clientèle de l’ensemble du réseau Orabank s’élèvent à 1 822,5 milliards de francs CFA avec plus de 360 milliards de francs CFA collectés et les créances sur la clientèle à 1 366,2 milliards de francs CFA, soit une hausse de plus de 160 milliards de francs CFA. Le taux de transformation s’est nettement amélioré passant de 92,6% en décembre 2018 à 83,1% en décembre 2019.
Le Groupe affiche un produit net bancaire de 146,9 milliards de francs CFA (+16%) et un résultat net consolidé en très forte hausse de 47 % à 18,3 milliards de francs CFA.
Cette évolution montre les bonnes performances notées sur toutes les lignes revenus. La hausse des frais généraux de 9,6% comparés à 2018 s’explique par le renforcement de nos équipes de 1 853 collaborateurs à fin 2018 à 2 015 en 2019 et le développement de notre réseau d’agences qui passe de 146 en 2018 à 157 en 2019. Notre coefficient d’exploitation s’est nettement amélioré passant de 72,2% en 2018 à 68,2% en 2019. Le coût net du risque est en hausse de 26% et s’explique par le retard observé sur les recouvrements devant entrainer des reprises de provisions sur presque toutes les filiales.
L’année 2019 a marqué un véritable tournant pour Oragroup, grâce notamment à son entrée le 16 avril 2019 à la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM), lors de la cérémonie de première cotation à Lomé. Cette introduction en Bourse – la plus importante depuis la création de la BRVM en 1998 – constitue à la fois l’aboutissement d’un travail effectué depuis 10 ans mais aussi et surtout une incitation à poursuivre dans la même voie. La confiance du marché a confirmé la solidité du modèle d’Oragroup et le potentiel de croissance du Groupe.
Par son introduction en Bourse à hauteur de 20 % du capital, Oragroup souhaitait accélérer sa trajectoire de croissance, ce qui est confirmé aujourd’hui par des résultats 2019 en très forte hausse. En procédant conjointement à une augmentation de capital et une cession d’actions, Oragroup avait alors consacré son ancrage régional et son attractivité, pour contribuer activement au développement du marché financier régional.
Les états financiers consolidés d’Oragroup SA au 31 décembre 2019 sont établis conformément aux normes comptables internationales (International Financial Reporting Standards – IFRS) telles qu’émises par l’IASB (International Accounting Standards Board).
Les vérificateurs, EXCO FICAO et KPMG, ont procédé à un audit des états financiers consolidés conformément aux normes internationales et pour l’exercice fiscal clos au 31 décembre 2019. Un niveau d’assurance raisonnable a été retenu.

Trésorerie du Groupe Orabank

36%

du PNB est issu des revenus de Trésorerie

14%

de croissance des revenus de Trésorerie

25 %

de croissance des dépôts de la clientèle

julien_koffi
Les activités de Trésorerie ont continué à tirer la croissance des revenus du Groupe en 2019, notamment par les gains et commissions de change, en droite ligne avec notre stratégie globale.
Julien KOFFI

Directeur de la Trésorerie PI

Directeur de la Trésorerie

Faits marquants de 2019

Au cours de l’année 2019, notre activité de Trésorerie est restée dans la tendance imprimée au cours des exercices précédents ; notamment en termes de contribution des revenus de Trésorerie au PNB du Groupe.
Les équipes de Trésorerie sont restées focalisées sur nos principaux métiers contributeurs aux revenus : les fonctions ALM (Gestion Actif-Passif), Vente des produits de Trésorerie et le Trading. Les revenus ALM (marge nette d’intermédiation Trésorerie) représentent 39% des revenus de Trésorerie et les revenus de change et autres commissions (y compris le trading) en représentent 61%.
La Salle Des Marchés (SDM) du Groupe, basée à Orabank Togo a réalisé des performances au-dessus des objectifs fixés. Par ailleurs, l’année 2019 a été celle de deux avancées majeures à la SDM, dans le sens de la dématérialisation de nos opérations en vue d’une meilleure maîtrise de nos risques :
  • Le déploiement de notre plateforme maison Orabank FX, désormais utilisées par l’ensemble des filiales pour les opérations de repositionnement en devises.
  • La montée en version de notre logiciel de Salle Des Marchés pour les modules FX Spot et FX Forward, ainsi que l’acquisition des modules relatifs aux Desk ALM : Module Titres, Module Marché Monétaire et Module Pension Livrées (repo).
En 2019, les lignes de confirmation des opérations de commerce international (LC, SBLC, etc.) auprès des correspondants étrangers ont connu une augmentation d’environ 64%, en droite ligne avec notre stratégie de croissance de nos activités de Trade Finance.
Les problématiques de gestions des risques ne sont pas en reste. En effet, en plus des limites de positions de change et des limites bilancielles internes approuvées et monitorées pour chacun de nos pays, il a été approuvé en 2019 par les Conseils d’Administration du Groupe et des Filiales un Manuel de Politique et Procédures de la Direction de la Trésorerie. Cette politique vient renforcer notre dispositif de gestion des risques en complément au Manuel de Politique de Gestion des Risques de Marché déjà existant.