Grandir ensemble et pour l’Afrique
Reporting Intégré 2022

Financements structurés à impact positif

Investissements de la croissance verte

Le Groupe Orabank s’engage à soutenir l’investissement par des mesures d’adaptation au réchauffement climatique, facilitant l’accès à une énergie durable abordable pour garantir le développement d’une économie sobre en carbone et de participer à l’atténuation des causes du changement climatique. Dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique, le Groupe Orabank conseille ses clients, industriels, prestataires de service ou institutionnels dans le renouvellement de leurs moyens énergétiques de sorte à substituer la consommation à base d’énergies fossiles par des énergies renouvelables et propres.

Dans les pays en développement, le financement de la croissance verte représente un défi majeur et le Groupe Orabank souhaite se positionner comme la banque de référence pour le financement structuré de projets responsables d’envergure promouvant le développement économique et social. Son ambition est de développer une offre de financement spécialisée >5 M€, demandant une approche spécifique en termes de structuration (montant, durée du prêt, montage juridique et financier).

Oragroup a arrangé au côté de sa filiale Orabank Gabon une opération d’emprunt obligataire sous forme d’obligations verte de 20 milliards FCFA lancé par la FMCT (Façade Maritime du Champ Triomphal), filiale du FGIS. Orabank Gabon a participé à hauteur de 10 milliards FCFA à cette opération. Les fonds levés permettront de financer un projet immobilier comprenant trois (3) bâtiments. Ces bâtiments feront l’objet d’une certification environnementale Excellence in Design for Greater Efficiency (EDGE). Développée par la Société Financière Internationale (SFI), filiale de la Banque Mondiale, la certification EDGE est accordée à des bâtiments de tout type qui présentent une réduction de plus de 20% de la consommation en énergie et en eau par rapport à la moyenne de leur pays et région.

Projet SUNREF vers une transition bas carbone

Afin de promouvoir les investissements privés dans le domaine de la maîtrise de l’énergie en Afrique de l’Ouest, l’Agence Française de Développement (AFD) appuie les banques de la région dans l’attribution de crédits pour les projets « verts » dans le cadre du programme SUNREF. L’Afrique de l’Ouest connaît une crise énergétique qui entrave son développement économique et social. De nombreux pays de la région sont ainsi confrontés à des difficultés importantes en raison de l’écart croissant entre la demande énergétique, la capacité d’approvisionnement et le faible niveau d’investissement dans le secteur. Dans ce contexte, SUNREF,  le label finance verte de l’AFD, a pour objectif de faciliter l’accès à une énergie durable abordable pour garantir le développement d’une économie sobre en carbone et de participer à l’atténuation des causes du changement climatique. Grâce à SUNREF Afrique de l’Ouest, l’AFD accompagne les pays de la région soucieux de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre et leur dépendance énergétique vis-à-vis de l’extérieur grâce à l’utilisation de ressources locales. Le tout en favorisant un développement socio- économique durable et respectueux de l’environnement.

Afin d’optimiser la consommation énergétique du secteur privé, l’AFD appuie, dans le cadre de SUNREF, les projets d’investissements verts et incite les banques d’Afrique de l’Ouest à financer les secteurs de l’énergie renouvelable et de l’efficacité énergétique. SUNREF est l’un des outils innovants développé par l’Agence Française de Développement (AFD) et cofinancé avec l’Union européenne et le Fonds Français pour l’Environnement Mondial pour favoriser l’émergence d’une finance « verte » adaptée aux besoins des acteurs économiques des pays en transition. Dans le cadre d’un partenariat avec l’AFD, le Groupe Orabank a financé de nombreux projets entre 2014 et 2018 pour accompagner le développement d’une économie sobre en carbone en Afrique de l’Ouest et permettre aux acteurs économiques de s’adapter à cette transformation. Parmi les banques partenaires de SUNREF, Oragroup a été un partenaire essentiel de ce programme. Les projets financés par Oragroup sont localisés au Togo, au Sénégal, au Burkina Faso, au Bénin et au Niger.

Le Groupe Orabank a pu accompagner le financement de 12 projets générant des bénéfices climat importants, pour un montant d’investissement global de près 6 millions d’euros (3,9 Mds FCFA). Parmi ces projets, 4 d’entre eux concernent des investissements en faveur de la maîtrise de l’énergie (achat et installation de moteurs, fours, système de refroidissement, climatisation, éclairage plus efficaces), 5 en énergies renouvelables (solaire) et 3 projets sont mixtes, conjuguant efficacité énergétique/énergies renouvelables. En termes d’impacts, ces investissements une fois effectifs devraient permettre des économies annuelles d’énergie de 2567 MWh, une production annuelle d’énergie renouvelable de 5283 MWh et 1 868 tonnes de CO2 évitées par an.

Le Fonds eco.business s’est associé à son tout nouveau partenaire, Oragroup, pour financer des industries agroalimentaires d’Afrique subsaharienne titulaires de certifications volontaires de durabilité, au moyen d’un prêt senior de 15 millions d’euros. Cet investissement permettra de promouvoir des pratiques de production et de consommation durables parmi les agro-industries de la région.

2022-02-24

Impact positif

Projets à impact positif

Le Groupe Orabank s’est doté d’un système de management des risques environnementaux et sociaux (SYMRES) permettant de s’assurer que l’activité de crédit en son sein se pratique dans le strict respect des ambitions que le groupe s’est donné aux plans environnemental et social par des mesures d’adaptation au changement climatique. En sa qualité d’intermédiaire financier auprès des opérateurs économiques, Orabank est un acteur de diffusion des bonnes pratiques en matière de développement durable. Orabank s’engage à mener des actions pour le financement des économies vertes pour l’accès à une énergie renouvelable et à l’eau potable.

S’insérer dans une démarche pro-environnementale assure un retour sur investissement et un impact considérable dans la lutte contre le réchauffement climatique. Orabank finance des projets à faible consommation énergétique et à efficacité énergétique. Dans le secteur industriel et de l’hôtellerie, le Groupe Orabank oriente ses clients vers des solutions en efficacité énergétique générant une réduction de consommation de 30% à 40%. Ces économies réalisées par les clients sur leurs factures peuvent ainsi être réinvesties dans leur développement.

Projet SOT ER/PAL - Centrale solaire

Le Groupe Orabank a été sollicité par La Société des Technologies des Energies Renouvelables (SOTER) dans le cadre d’un projet qui vise à réduire considérablement la facture mensuelle de consommation énergétique du Port Autonome de Lomé (PAL), par la mise en œuvre de solutions durables et respectueuses de l’environnement à travers : i) le remplacement des projecteurs SHP et lampes existantes par des projecteurs et lampes LED , ii) le remplacement des toitures des entrepôts devant servir de support aux panneaux solaires, par des panneaux sandwich de toiture en aluminium, iii) la construction, l’exploitation , la maintenance et la mise à disposition d’une mini centrale solaire photovoltaïque de 2 MW.

La réalisation dudit Projet était adossée à un contrat de performance qui la liera le PAL à la SOTER. Le coût total du Projet est de 2,3 milliards FCFA a été financé grâce aux ressources disponibles de la ligne SUNREF. Le projet de SOTER au profit du Port Autonome de Lomé (PAL) est composé d’une mesure d’efficacité énergétique et d’une mesure de production d’énergie renouvelable. Les détails techniques sont présentés comme suit :

  • Le remplacement de l’éclairage actuel par un éclairage efficace. Les 2 000 tubes fluorescents linéaires (TFL) à ballast électromagnétique, les 336 projecteurs extérieurs, les 159 lampadaires type 1 et les 53 lampadaires type 2 seront remplacés par des luminaires et projecteurs à Diode.
  • Électroluminescente (DEL) pour réduire la puissance d’éclairage installée. Cette technologie est d’une part plus efficace, mais elle permet également de rallonger la durée de vie des lampes et la réduction des coûts d’entretien de l’éclairage. L’économie d’énergie engendrée par cette mesure est évaluée à 975 759 kWh par an. Soit un taux d’économie de 65%.
  • L’installation d’une centrale solaire photovoltaïque de de 2,423 MWc sans stockage en autoconsommation pour contribuer à l’autonomie du PAL en termes d’électricité. La mesure envisagée au PAL permettra de produire une électricité renouvelable estimée à 3 567 000 kWh. Cette auto production représente 42% de la consommation d’énergie de l’année de référence, équivalente à une réduction des émissions de 1 426 800 tCO2.