100%

des employés à risque ont suivi une formation liée à la conformité

2019
2018
=

100%

des appels d’offres sont soumis à des procédures d’achats

2019
2018
=

100%

des transactions sont couvertes par des dispositifs anti-blanchiment

2019
2018
=
Sylvie-MAHOU-LOE
En 2019, ORAGROUP poursuivra le renforcement de sa gouvernance, dans le cadre de la mise en œuvre des nouvelles Circulaires 1, 2, 3, 4 et 5 de la Commission Bancaires entrées en application le 2 juillet 2018, et le renforcement des capacités de son personnel pour maintenir un niveau de service élevé en faveur de la clientèle, dans un souci permanent de maîtrise des risques et de préservation de la qualité de sa signature.
Sylvie MAHOU LOE
Directrice de l’Audit Interne / Secrétaire du Comité d’Audit du Conseil d’Administration

Conformité

Conformité et respect des lois
Orabank s’engage à agir en conformité avec les lois et règlements et lutter contre les pratiques illégales et non sécuritaires.
La responsabilité du Groupe est de respecter les différentes lois qui sont applicables, ainsi les normes établies par des institutions internationales. Oragroup en tant que Holding détenant des participations bancaires, est depuis le 1er janvier 2018 directement régulé par la Commission Bancaire. Les nouvelles réglementations permettent le renforcement des fonds propres de l’activité bancaire, une meilleure gestion des risques et une plus grande transparence de la communication financière.
Le Groupe dispose d’un système de contrôle interne bien établi pour identifier, gérer et surveiller les risques. Les contrôles sont conçus pour fournir une assurance raisonnable que les risques auxquels la Banque est confrontée sont raisonnablement contrôlés. Les fonctions d’audit interne et de conformité jouent un rôle clé en fournissant une vue objective et une évaluation continue de l’efficacité des systèmes de contrôle interne de l’entreprise.
L’atteinte de ces engagements implique le respect par les dirigeants et tous les salariés de règles de conduite éthiques partagées.

Éthique

Éthique et déontologie professionnelle
Orabank s’engage à ancrer une culture d’éthique, de déontologie et d’intégrité.
Le Groupe a communiqué les principes énoncés dans le code de déontologie du Groupe Orabank à tous ses employés. Ce code établit les normes de professionnalisme et d’intégrité requises pour les opérations de la Banque. Il couvre le respect des lois applicables, le respect du secret professionnel, la protection des informations confidentielles, les conflits d’intérêts, les pratiques commerciales et le comportement avec la clientèle, la corruption et le strict respect des principes énoncés, afin d’éliminer le risque de pratiques illégales.

Anti-corruption

Prévention de la corruption et du blanchiment
Orabank s’engage à mettre en œuvre des politiques de lutte contre la corruption et de transparence sur les mécanismes d’influence de l’entreprise et des responsabilités de ses membres dirigeants. Les banques du Groupe Orabank, en qualité de banques commerciales, sont exposées au risque de corruption, de blanchiment d’argent et de financement du terrorisme. Orabank accompagne ses équipes dans l’appropriation d’une culture basée sur l’intégrité et la lutte contre des pratiques non tolérées par le groupe bancaire.
Le code de déontologie couvre la question de la prévention de la corruption et du blanchiment des capitaux et une charte éthique sur la partie de la prévention de la corruption. Depuis 2012, des dispositifs de lutte anti blanchiment sont mis en œuvre tels le contrôle en temps réel des listes noires lors de l’entrée en relation avec un client ou lors des transactions bancaires. Nous développons un système d’analyse du profil du client AML/KYC (Anti-Money Laundering Compliance/Know Your Customer).
En 2014, le Groupe Orabank a adopté et mis en vigueur la politique d’alerte, pour encourager les employés et toute partie prenante, désignés par le terme «lanceur d’alerte», à signaler les faits pouvant constituer des actes de violations graves des procédures et des règles internes ou des actes délictuels susceptibles de nuire à sa réputation et à ses intérêts. Tout lanceur d’alerte de bonne foi, qui aura signalé un acte de violation grave ou un acte délictuel dans le respect des procédures de la politique, bénéficiera de la protection du groupe Orabank, contre d’éventuelles représailles.
En 2019, nous pouvons noter les évolutions et actions suivantes :début du projet de mise à jour du manuel de procédures LBC/FT, opérationnalisation d’une plateforme e-learning avec des parcours de formation dont le module LBC/FT, Mission d’Audit interne de la Direction du Contrôle Permanent et de la Conformité, Mission conjointe de vérification de Commission Bancaire , établissement des guides (checklists) de contrôles de conformité, implémentation du logiciel Dow Jones dans toutes les entités du Groupe destiné à gérer la clientèle à risque élevé (PPE, clients sous sanctions, personnes d’intérêt particulier), changement de l’appellation Direction Contrôle Permanent et de la Conformité en direction de la Conformité en application de la nouvelle circulaire, mise à jour de la procédure d’ouverture de compte avec comme site pilote, la filiale du TOGO, développement de la culture de conformité à travers une formation sur la conformité LBC/FT à l’attention du staff de la holding, formation du personnel des filiales et succursales en matière LBC/FT, formations et visites de contrôle des sous-agents, etc.

100%

des employés à risque sont soumis aux tests internationaux anti-corruption

2019
2018
=

75

des employés sont formés à la classe des risques

2019
2018
=

Nos politiques

L'ensemble de nos poligiques et chartes sont disponibles via notre reporting.
Publications
assiba.ponou-kouassi
A Orabank, dans le cadre de la gestion quotidienne des risques, nous avons pris notamment l’engagement de dédier des ressources significatives afin de développer une culture de gestion des risques et de nous assurer que tous les risques sont identifiés, mesurés, évalués, gérés et surveillés de manière effective.
Assiba Ponou KOUASSI
Directeur des Risques / Secrétaire du Comité des Risques du Conseil d’Administration

Gestion des risques

Gouvernance des risques
Orabank s’engage à l’amélioration permanente de son dispositif d’identification, d’évaluation, de suivi, de contrôle et de maîtrise des risques liés à ses activités. Depuis 2015, notre modèle de croissance connait une grande mutation et le Groupe Orabank intègre les standards de gestion des banques internationales. L’une de nos principales missions est de maintenir en place un solide système de gestion des risques qui permet de soutenir de manière continue la croissance du Groupe Orabank.
Ainsi, le dispositif de gouvernance de la fonction de gestion des risques au sein du Groupe Orabank assure une participation effective du Conseil d’Administration et de l’organe exécutif à travers la supervision des fonctions ainsi que de l’existence d’un réel environnement de gestion des risques. Ceci permet de superviser et de gérer l’ensemble des risques pris sur les activités des entités tels que les risques de crédit, les risques opérationnels, les risques de marché, le risque stratégique, les risques sociaux et environnementaux. Le Système de Management des Risques Environnementaux et Sociaux (SYMRES), mis en place par le Groupe Orabank, est utilisé dans l’octroi de financements et vise à identifier les risques sociétaux (sociaux et environnementaux) potentiels liés à tout nouveau projet d’investissement soumis à la banque.
En 2018, en raison de développements réglementaires majeurs, des adaptations de la gouvernance des risques ont été appliquée et poursuivies en 2019. Les évolutions réglementaires portent sur la circulaire relative à la gestion des risques émanant de la Banque Centrale. La fonction de la gestion des risques a été repositionnée à un niveau de contrôle avec une modification de l’organigramme. La gestion opérationnelle du risque crédit sort du cadre de la gouvernance des risques. Des axes stratégiques définis en 2018 et soumis à l’approbation du Conseil d’Administration ont été déployés à partir de 2018 et poursuivis en 2019 (renforcement de la culture de gestion des risques opérationnels, implémentation des outils de pilotage de gestion, gouvernance des risques, conformité avec les dispositions réglementaires en vigueur dans les 4 zones d’opération, automatisation des outils de gestion de pilotage et l’opérationnalisation du plan de continuité d’activité).
Une procédure de gestion (reporting, comités trimestriels,…) a été mise en œuvre. En 2019, la feuille de route a été poursuivie (formation en septembre 2019 pour les directeurs de risques opérationnels sur le plan de continuité, mise en place d’indicateurs clés de performance. Le Comité RSE est chargé de la définition des indicateurs de performance liés au SYMRES. Au niveau du Groupe, 32 réunions se sont tenues en relation avec la gouvernance des risques. Les indicateurs sont en cours d’implémentation et seront partagés sur le prochain reporting 2020. En 2020 : La crise pandémique du Covid-19 a poussé à la révision de la feuille de route stratégique pour les risques.

SYMRES

Système de Management des Risques Environnementaux et Sociaux
Le Système de Management des Risques Environnementaux et Sociaux (SYMRES) est un système de gestion qui vise à identifier et atténuer les risques sociétaux potentiels liés à tout nouveau projet d’investissement soumis à la banque. L’objectif du SYMRES est d’éviter que la banque ne finance des projets ou activités qui auraient un impact social ou environnemental négatif significatif, qui pourrait se transformer en risque financier ou de réputation.
Le SYMRES qui a été déployé au sein du groupe Orabank comprend l’analyse de trois catégories de risques essentiels dits « ESG » : E pour tous les risques ENVIRONNEMENTAUX, S pour les risques SOCIAUX et G pour la GOUVERNANCE. En fonction du chemin de vie d’un crédit, 5 étapes sont clés pour le management des risques ESG. Ces étapes font l’objet de procédures détaillées.